Chemin des Clochettes 18  |  1206 Genève  |  Tél. +41 22 704 30 00  |  electricite@dupontsa.ch

Dupont SA

La mobilité électrique monte en puissance

Grâce à de nouvelles technologies de recharge, à une plus large palette de véhicules et aux prix en baisse, la mobilité électrique gagne en attractivité. Un développement qui influe sur les projets de rénovation et de transformation, notamment dans le domaine des installations photovoltaïques.

Les ventes de voitures électriques ont de nouveau augmenté en 2017. Elles représentent une alternative intéressante pour un nombre grandissant d’automobilistes. Selon le portail Statista, on dénombrait en 2016 près de 11 000 voitures à propulsion électrique en Suisse. Selon les derniers chiffres d’Autosuisse, quelque 4‘773 voitures électriques ont été vendues en 2017, soit une croissance de presque 45% par rapport à 2016. Sur un total de 4,6 millions de voitures de tourisme en Suisse, on compte environ 69‘000 modèles hybrides et plus de 13‘000 à propulsion intégralement électrique.

Cet engouement doit beaucoup au fondateur de la marque Tesla, Elon Musk. Alors que le prix des modèles était jusqu’ici élevé, la nouvelle Tesla 3 est nettement meilleur marché. Et les autres constructeurs ne sont pas en reste. Les prix affichent une tendance à la baisse et la palette de véhicules électriques englobe environ 50 modèles. Les professionnels s’activent à améliorer tant la technique que les infrastructures.

Développement de techniques de recharge

Les systèmes de recharge sans câble renforcent l’attrait pour l’électromobilité, car ils améliorent le confort et la sécurité de manière significative. Début 1900, Nikola Tesla fut le premier scientifique à s’intéresser à la transmission d’énergie sans contact et sans câble. Il remarqua que le courant électrique se transmet par un champ magnétique d’une bobine à une seconde bobine, laquelle n’est pas connectée au même circuit électrique que la première. Cette technique est appliquée aujourd’hui aux brosses à dents, aux téléphones mobiles et aux cuisinières à induction.

La recherche continue ses investigations sur des systèmes de recharge rapides sans câble ni contact pour véhicules électriques. La technique de l‘induction devrait à l’avenir faciliter grandement la recharge des voitures électriques. La Haute école technique de Deggendorf, en Allemagne, fut la première au monde à développer un système autorisé pour le trafic routier. Alors que les systèmes de recharge traditionnels délivrent une puissance nominale de 3,6 kW, le groupe de recherche «E-Wald» réussit à atteindre 30 kW. Cela permet de recharger une batterie à 80% en 30 minutes. Un champ électromagnétique alternatif permet la transmission d’énergie d’une bobine primaire dans le sol à une bobine secondaire dans le véhicule. Pour rendre possible la transmission d’énergie, les deux plaques de chargement doivent se trouver l’une sur l’autre, une opération réalisée avec l’aide d‘un système de positionnement dans le véhicule.

Recharge domestique

Le choix d’une infrastructure de recharge optimale est un facteur décisif à la maison aussi. L’électricien dispose d’un grand savoir-faire; il conseille et installe la solution de recharge idéale. Une transformation ou une rénovation constituent l’occasion idéale de s’équiper d’une station de recharge domestique – à proximité du garage, par exemple avec la technologie de l’induction.

Avec son modèle hybride 530e, BMW apportera prochainement la technologie de recharge inductive dans les foyers. A partir de 2018, le constructeur délivre pour la première fois une transmission d’énergie sans câble sur la batterie lithium-ion de 9,2 kWh du véhicule. La plaque de chargement de 40 kg ancrée dans le sol peut être placée dans l’accès ou dans le garage et connectée à la prise de courant domestique normale ou à un raccordement triphasé pour des cycles de recharge accélérés. Le cycle de recharge accéléré dure environ 3,5 heures, le normal environ 5 heures. Et les progrès se poursuivent également dans le domaine des stations de recharge domestique traditionnelles. Elles ne se distinguent plus que par la puissance de recharge et le type de prise. Qu’il s’agisse d’un système par induction ou d‘une solution de recharge traditionnelle, votre installateur-électricien vous conseille de manière personnalisée et en tenant compte de vos besoins.

Electromobilité et photovoltaïque

La combinaison de l’électromobilité et du photovoltaïque rencontre un succès grandissant. En se connectant à l’installation photovoltaïque sur le toit, les propriétaires peuvent produire eux-mêmes le courant nécessaire à la recharge domestique – de manière économique et écologique. Avec un système de gestion de charge, le cycle de recharge peut être coordonné à l‘exploitation d’autres appareils comme la pompe à chaleur, le chauffe-eau ou le lave-linge. On augmente ainsi sa propre consommation, ce qui vaut la peine eu égard à la baisse de la rétribution du courant injecté à prix coûtant.

L’installation d’une station de recharge et la connexion à l’installation PV doivent être réalisées par un installateur-électricien qualifié, qui connaît les normes et exigences concernant la mise en service de stations de recharge. Dans les bâtiments anciens en particulier, l’installation électrique doit être examinée. C’est la seule manière d’assurer la sécurité d’une recharge à pleine puissance pendant plusieurs heures. Que ce soit pour une transformation ou une rénovation, l’électricien proche de chez vous vous soutient volontiers.


A lire aussi:

Une bonne raison de rayonner: l’installation photovoltaïque

Une stratégie pour une durabilité accrue

Un duo gagnant: batteries de stockage et installations photovoltaïques

Les mythes les plus répandus sur l’énergie photovoltaïque

Le succès des "énergies vertes" - noir sur blanc

Des subventions pour l’énergie solaire

Des systèmes de surveillance pour un sentiment de bien-être

Un futur durable

Les propriétaires d’une installation photovoltaïque sont gagnants

Un habitat ensoleillé... à plus d'un titre

Installations solaires: des tehnologies qui brilleront longtemps